En 2006, le mois du Graphisme d’Échirolles, événement majeur du graphisme, fête ses 16 ans d’existence : voir, écouter, donner la parole, rencontrer, échanger, débattre… sont les mots clés de cette manifestation. Rendez-vous international et biennal, le mois du Graphisme a toujours partagé et soutenu l’idée selon laquelle faire du graphisme n’est pas seulement dessiner, faire une image, entretenir un rapport esthétique avec le monde, mais c’est aussi exercer un regard critique, se positionner en « citoyen-consommateur-usager » actif et responsable vis-à-vis des expressions et des discours visuels de toutes sortes. À travers son programme il aborde tous les aspects de l’utilité du graphisme : montrer et affirmer les implications sociales et culturelles autant que les ancrages esthétiques dans les arts visuels ; expliciter les héritages artistiques et historiques autant que l’actualité d’un graphisme d’utilité publique, voilà les missions jugées essentielles par le centre du Graphisme. Trois types d’exposition sont représentatifs du mois du Graphisme : — les monographies, expositions consacrées à un auteur et qui mettent en relief les diverses facettes de son univers ; — les expositions consacrées à une école, à un mouvement, à une tendance sociale offrent une ouverture sur une culture, une histoire, une occasion de saisir les mouvements d’une société ou l’actualité d’une question ; — les expositions thématiques traitent d’une question socialement vive. En complément de ces expositions, viennent des conférences et des rencontres, destinées à des publics plus ou moins spécialisés mais ouvertes à tous. Des ateliers (workshops) permettent des développements plus approfondis avec les étudiants ou des jeunes professionnels, la vie associative. Des visites commentées, des goôters de l’art à destination des scolaires mais aussi du grand public accompagne les expositions Au-delà de ces aspects qui assurent au centre du Graphisme son rayonnement international, il s’agit d’œuvrer en permanence à la sensibilisation de tous les publics à la culture graphique, quelles que soient leur connaissance ou leur pratique du graphisme — et tout spécialement auprès des jeunes publics scolaires, lycéens, étudiants, ou encore des associations, des comités d’entreprises, domaines dans lesquels les acquis sont déjà très importants à travers les animations, expositions et rencontres… Graphistes, enseignants, étudiants français et étrangers, grand public, fréquentent, durant deux mois, ce festival qui attire entre 25 000 et 30 000 visiteurs. Deuxième ville de l’Isère et limitrophe de Grenoble, Échirolles est à un peu plus d’une heure de Lyon, de Genève, de Lausanne, de la frontière italienne… et à 3 heures de Paris, en TGV.
 
en 2006, le mois du graphisme d'echirolles, evenement majeur du graphisme, fete ses 16 ans d'existence: voir, ecouter, donner la parole, rencontrer, echanger, debattre… sont les mots cles de cette manifestation. rendez-vous international et biennal, le mois du graphisme a toujours partage et soutenu l'idee selon laquelle faire du graphisme n'est pas seulement dessiner, faire une image, entretenir un rapport esthetique avec le monde, mais c'est aussi exercer un regard critique, se positionner en "citoyen-consommateur-usager" actif et responsable vis-a-vis des expressions et des discours visuels de toutes sortes. a travers son programme il aborde tous les aspects de l'utilite du graphisme: montrer et affirmer les implications sociales et culturelles autant que les ancrages esthetiques dans les arts visuels; expliciter les heritages artistiques et historiques autant que l'actualite d'un graphisme d'utilite publique, voila les missions jugees essentielles par le centre du graphisme. trois types d'exposition sont representatifs du mois du graphisme: - les monographies, expositions consacrees a un auteur et qui mettent en relief les diverses facettes de son univers; - les expositions consacrees a une ecole, a un mouvement, a une tendance sociale offrent une ouverture sur une culture, une histoire, une occasion de saisir les mouvements d'une societe ou l'actualite d'une question; - les expositions thematiques traitent d'une question socialement vive. en complement de ces expositions, viennent des conferences et des rencontres, destinees a des publics plus ou moins specialises mais ouvertes a tous. des ateliers (workshops) permettent des developpements plus approfondis avec les etudiants ou des jeunes professionnels, la vie associative. des visites commentees, des gouters de l'art a destination des scolaires mais aussi du grand public accompagne les expositions au-dela de ces aspects qui assurent au centre du graphisme son rayonnement international, il s'agit d'oeuvrer en permanence a la sensibilisation de tous les publics a la culture graphique, quelles que soient leur connaissance ou leur pratique du graphisme - et tout specialement aupres des jeunes publics scolaires, lyceens, etudiants, ou encore des associations, des comites d'entreprises, domaines dans lesquels les acquis sont deja tres importants a travers les animations, expositions et rencontres… graphistes, enseignants, etudiants francais et etrangers, grand public, frequentent, durant deux mois, ce festival qui attire entre 25 000 et 30 000 visiteurs. deuxieme ville de l'isere et limitrophe de grenoble, echirolles est a un peu plus d'une heure de lyon, de geneve, de lausanne, de la frontiere italienne… et a 3 heures de paris, en tgv.